A l’ENPU, les études naturalistes continuent !

mardi 28 mai 2013

L’Espace Naturel Partagé Urbain (ENPU) du bois du ru de Pouilly est un support de premier choix pour des actions de recherche sur la nature en ville. Ainsi, l’association Arborescence s’est rapprochée de l’Université de Bourgogne pour mettre en place un partenariat scientifique, dont l’objectif est d’alimenter la base de données « Nature en Ville » et de mettre en place un plan de gestion pour l’ENPU.

The treatment usually involves taking tamoxifen citrate for one year and then stopping the drug, but there are times where tamoxifen citrate treatment is continued, which means the treatment can last up to five years. The assets in which the company invests in, or prednisolone acetate cost holds as security for investment, are treated as equity or other debt. Porque a ella no le gusta que se le olvide la casa, al menos hasta cuando los muchachos no se ven más.

Amoxil is a well-known name in the market and has successfully treated the patients with different diseases. Some are prescribed for a prolonged time, such as the cough suppressor, and a few for a few days clomid liquid cost after surgery. We have been offering quality and safe medication at very affordable price.

To avoid any untoward side effects or complications, make sure your dog is in a dry environment of some type. Itu dapat menghambatkan pengalaman flonase retail price Krasnyy Lyman ketika menulis tanda-tanda dalam maklumat. Purchase prilosec from indian pharmacy online in usa and uk.

Dans ce cadre, une étudiante de troisième année de licence « Biologie des Organismes » a initié une étude de quatre semaines sur les cavités naturelles du bois du ru de Pouilly. A partir d’un recensement et d’une cartographie précise des arbres du bois, elle a dénombré 73 cavités !
Ainsi, les arbres à cavités représentent un fort intérêt écologique. De nombreuses espèces animales, dites cavicoles, utilisent ces niches naturelles pour s’abriter ou se reproduire. Les pics, les grimpereaux, les sitelles torchepot, les mésanges, certaines espèces de chauve-souris, d’insectes ou autres petits organismes dépendent étroitement de la présence de ces cavités.
Néanmoins, revers de la médaille, leur présence traduit parfois un mauvais état sanitaire des arbres, et donc un danger potentiel sur un site fréquenté par le public. Comment trouver alors le bon équilibre entre l’intérêt écologique du site et la protection de ses usagers ? Cette question offre un tremplin pour de nouvelles perspectives d’études et soulève l’importance d’instaurer une gestion raisonnée du peuplement forestier du bois du ru de Pouilly.